Bienvenue sur le site de l'Archelle  

Le programme des activités 2016/2017
(en pdf)
le programme théatre
(en pdf)
 

Fête des rois : Samedi 7 Janvier 2017

  • Le Samedi 7 Janvier 2017 se déroulera la fête des rois traditionnel de l'association
    Cela fait maintenant plus de 30 ans que L’Archelle organise cette fête dans la pure tradition cauchoise.
    Pour ceux qui veulent marcher dans la nuit, nous nous retrouverons à Bennetot à 19h, pour les autres rendez-vous à l’Archelle vers 20 h.
    Nous irons alors au four à pain puis allumerons le traditionnel feu des rois autour duquel nous danserons et chanterons les rondes cauchoises.
    Nous mangerons un goulash dans la grange puis y danserons.
    Pour ceux qui veulent préparer les galettes et la fête, il est possible de se retrouver pour manger le samedi midi ou dans l’après-midi du samedi.

Mini festivals

  • Notre association organisé depuis 2014 trois minis festivals chaque année : Festival théâtre et poèmes et festival chansons. pour cette année 2016/2017 nous vous proposons quatres festivals :
    - Festival théâtre les 15 & 16 Octobre 2016,
    - Festival contes les 19 & 20 Novembre 2016,
    - festival poèmes et chanson les 21 & 22 Janvier 2017
    - et le Festival art du cirque, prestidigitation les 28 & 9 Avril 2017
    Nous fêterons la Saint Patrick au cours du W.E. du 18-19 Mars 2015 et organiserons des randonnées dans le pays de Caux au cours de ce week-end.
    L'inscription aux week-end festival est de 55 euros (18€ pour 1 seul repas samedi ou dimanche).
  • Le week-end foie gras et activités artisanales se déroulera les 3 & 4 Décembre 2016.

? du 02 au 09 Octobre 2016 : Accueil du groupe de Bulgares

  • Ils se produiront dans la région : Valmont, Saint Sens, Cormeille, Yport.
    Ils proposeront une soirée conviviale où nous pourrons déguster des plats bulgares et assister aux chants et danses dans la grange le samedi 8 Octobre 2016.

5 et 6 Novembre 2016 : week-end Danse et percussions africaine

  • Stage de danse africaine
    Avec Jean Loulendo et d’autres percussionnistes congolais.
  • Stage de percussions africaine
    Avec Yacinthe.

5 et 6 Novembre 2016 : REFAIRE SON FAUTEUIL

  • Stage REFAIRE SON FAUTEUIL
    Avec Corinne Chrétiens
    Chacun apporte son fauteuil et le recouvre avec Corinne<

Fête des Rois 2012
Le Film de  la fête des rois de 2012 (23 minutes)
Le Film de la fête des rois de 2012 (23 minutes)
Diaporama sur la fête des rois de 2012 !
Diaporama sur la fête des rois de 2012
Les fêtes des rois des années précédentes : 2011 - 2009 - 2008 - 2007 - 2005

En plein coeur du pays de Caux L'Archelle est une association à but non lucratif qui se propose d'organiser des stages dans un cadre rural typiquement cauchois : un clos-masure dont une partie date du XVIéme siècle.
Son seul souci est de favoriser les échanges et de faire partager les passions de chacun dans des conditions les plus agréables possibles.
L'association est également agréée par la D.A.S.S., l'éducation Nationale, le ministère de l'éducation Nationale, le ministère de la jeunesse et sports pour organiser l'accueil de transfert d'établissements, l'organisation de classes découvertes, de séjours d'enfants au sein d'une ferme pédagogique dans le cadre d'activités socio-éducatives. Cette ferme pédagogique permet aux enfant d'être en contact constant avec les animaux de la ferme et ce de façon sécurisé.

Accueil groupes et scolaires - Description des locaux disponibles.
Présentation de l'ARCHELLE et fiches pédagogiques pour les éducateurs et enseignants.

Détail des stages, reportages :



Juillet 2017 : les dates de chaque stage vous seront donné en début d"'année 2017)
Stages pour enfants et ados :
  • Nature (7/16 ans)
  • Danse africaine (7/15 ans)
  • Arts du cirque/Théâtre (7/15 ans)
Inscrivez-vous dès maintenant



Le clos masure

Historique :

le plateau cauchois était recouvert de forêts. Celles-ci faisaient office de brise-vents et protégeaient les habitations de la campagne. Le déboisement intensif, notamment sous l'époque napoléonnienne, a fait disparaître, la majeure partie des surfaces boisées. Le plateau s'est ainsi transformé en un "openfield" de cultures céréalières et fourragères. Pour se protéger des vents dominants venant de la mer, les agriculteurs cauchois ont construit des "remparts écologiques" autour de leurs fermes : le clos-masure était né !

Le clos masure :

Le clos-masure est la structure typique de la ferme du Pays de Caux. L'Archelle, à hattenville ou encore la La Ferme du Moulin, à Beuzeville-la-Grenier, en sont les exemples type.
Le clos-masure se présente sous la forme d'un rectangle délimité par des talus d'environ mètre cinquante de haut plantés d'arbres. Il s'agit généralement de chênes ou de hêtres, quelquefois de châtaigniers.
Le rôle de ces plantations va être de protéger le corps de ferme des nombreuses intempéries, qui sont très fréquentes dans la région !
Devant la maison, on retrouve une grande cour, d'environ un hectare, plantée de pommiers pour la fabrication du cidre et de poiriers de Caux, pour la réalisation des douillons, spécialité du Pays de Caux. Les animaux de la basse-cour y évoluent en liberté.
Le reste du clos-masure est occupé par les animaux de la ferme et par les bâtiments qui s'y rapportent : poulailler, étables, stabulation...
Ces différentes constructions sont caractéristiques du lieu, non seulement en raison de leur forme mais également en raison de leurs matériaux de construction, notamment la marne. En effet, les marnières représentent en quelque sorte l'inconnue du Pays de Caux car on ignore tout de leur localisation.
Au-delà de ce clos-masure, se retrouvent les champs où poussent les cultures céréalières et fourragères, mais également là où vont paître les vaches, importants producteurs du lait qui est un élément essentiel dans l'industrie agro-alimentaire mais aussi tout simplement dans la consommation de la ferme elle-même.
Tel qu'il apparaît, le clos-masure du Pays de Caux est unique au monde : une exploitation agricole entourée d'un talus planté d'arbres au milieu de parcelles cultivées, ouvertes ou semi-ouvertes.

Le talus du clos masure :

Le talus, appelé "fossé" a la forme d'un quadrilatère. Il peut avoir plusieurs mètres de haut. Il a généralement été édifié par un empilage de touffes d'herbes recouvertes de terre tassée. En haut du "fossé" ont été plantés une ou plusieurs rangées d'arbres, généralement des hêtres, des chênes ou des ormes, qui brisent les ardeurs du vent.
Au pied du talus se trouve un petit ruisseau dont la fonction va être l'évacuation des eaux de pluie, évitant ainsi les risques d'innondation.

La Masure :

La masure, d'aspect typique, est construite à partir d'une charpente en bois-colombage et les murs sont en torchis d'argile et de paille. Le toit est en chaume (chaumière), son faîte est recouvert de terre plantée d'iris.

Ecologie :

Les clos-masures enrichissent écologiquement les vastes espaces du plateau. La végétation naturelle des talus attire nombre d'insectes, d'oiseaux, de micro-mammifères et leurs prédateurs. Les arbres et les arbustes servent de refuge et de nichoirs aux oiseaux de la campagne et des cultures.
Les chaumières et les bâtiments agricoles sont souvent occupés par les chouettes, les chauves-souris et les hirondelles qui s'y reproduisent en saison.
Malheureusement, les clos-masures disparaissent petit à petit : les arbres sont coupés, les talus rasés. Rénovées en résidences secondaires, entourées de résineux, elles ont perdu leur caractère et leur utilité.

Plan caractéristique d'un clos-masure :

On remarque que tous les bâtiments sont séparés les uns des autres et tout particulièrement le four à pain qui est totalement isolé.
La raison en est simple : il faut réduire au maximum le risque d'incendie.
Le talus planté de hêtres a pour objectif de se protéger du vent, mais il fournit aussi du bois.
La superficie est généralement de l'ordre de un hectare et parfois plus.


ARCHELLE  -  HATTENVILLE  -  76640 FAUVILLE-EN-CAUX
Tél.: 02.35.96.98.18    Fax: 09.55.56.60.17  Courriel :
  [archelle@archelle.com]
Pour toutes questions ou remarques concernant ce site Web :[Webmaster]
Copyright © 1997 Georges-Marie CHATELAIN - Dernière modification :